Texte et musique : Helliott

Mademoiselle est très jolie
Mais elle s’en doute un peu
Mademoiselle sait ce qu’elle vit
C’est pas de l’amour mais c’est mieux
Se faire humer comme une fleur
Qui n’a pas connu de printemps
Mademoiselle aime mais a peur
Elle le cache si souvent

Elle préfère disparaître
Derrière son sourire dérisoire
Mademoiselle elle envoie paître
Même les plus belles de ses histoires
Elle aime les baffes et les refrains
Qui laissent des larmes dans la bouche
Mademoiselle vit de chagrins
Et de regards noirs qui la touchent

Mademoiselle
Mademoiselle

Mademoiselle a le coeur froid
Ses rêves n’ont même pas survécu
Mademoiselle ce qu’elle croit
C’est que l’amour lui fait cocu
Elle qui a tant et tant pleuré
Ces hommes un peu tous déserteurs
De couche et de matins dorés,
Elle leur crèverait le coeur

Elle préfère flâner la nuit
Et pleurer un peu les dimanches
Conter les astres quand elle s’ennuie
Au lieu de se brûler les hanches
Elle aime les griffures de félins
Qui rendent belle mais silencieuse
Les chats sont parfois très malins
Et rendent les femmes malheureuses

Mademoiselle
Mademoiselle

Mademoiselle mourra sans doute
D’avoir été aussi sublime
De n’avoir croisé sur sa route
Que cet amour qui envenime
J’aurais bien croisé Mademoiselle
Pour une nuit ou pour la vie
Histoire d’montrer à ses prunelles
Que les hommes ne sont pas tous pourris

© Tous droits réservés pour tout public. Reproduction interdite.

Share